L’informatique, c’est l’univers des jeunes, ces « geeks » qui passent leur temps les yeux rivés sur l’ordinateur, le téléphone portable, la console de jeux… Vous avez tort, car tout le monde peut facilement rejoindre la communauté informatique et naviguer sur Internet (la toile), « tchater » (converser), publier, acheter ou se cultiver en ligne. Comment ? Tout simplement en acquérant un ordinateur à la mesure de ses compétences. Vous n’y connaissez rien, tant mieux, il y a ce qu’il vous faut. 

 Si vous avez déjà une petite connaissance de l’informatique, vous trouverez facilement dans un magasin spécialisé ou dans la grande surface du coin l’ordinateur qui vous convient. Maintenant, tout est assez simple pour la mise en œuvre d’un ordinateur et d’une imprimante. C’est presque automatique. Le seul problème qu’un débutant rencontrera, c’est la mise en place de sa connexion Internet et mails (courrier électronique). Mais la plupart des opérateurs peuvent envoyer un technicien pour assurer ce service.

Si l’on est vraiment béotien en la matière, il existe des ordinateurs particulièrement adaptés aux séniors. Si la base de la machine est la même que pour tout un chacun, l’interface, c’est-à-dire la succession d’écrans de navigation pour aller faire des recherches sur Internet, consulter ses courriers, dialoguer avec ses proches en visioconférence (par vidéo), envoyer ou imprimer des textes et des photos, etc., sera allégée et directement accessible sans connaissance particulière. Le seul inconvénient de ces ordinateurs « spécialisés », c’est qu’ils sont parfois bridés et donc limités dans leur utilisation. De même, leurs tarifs sont souvent plus élevés.

Avant de vous lancer dans l’aventure informatique et quel que soit votre choix final, sachez que vous pouvez facilement vous initier par l’intermédiaire d’une association locale. Dans certains cas, vous pouvez aussi éviter tout investissement en utilisant l’ordinateur proposé en libre-service dans le club local ou, parfois, installé à la mairie. Il existe aussi des « cyber-cafés » qui, pour un coup de connexion modique, peuvent vous permettre de faire vos premiers pas. Alors n’hésitez pas, le monde est à vous et il y a de fortes chances que vous attrapiez le virus de l’informatique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *